François' Blog

Depuis l'automne 2016, le téléphérique Vanoise Express qui relie Peisey à Montchavin est éclairé de façon excessive par un phare qui gêne toute la vallée et empêche de profiter de la nuit.

Previous Post

L'hippodrome de Cagnes a installé de nouveaux projecteurs qui polluent encore plus le ciel de la Côte d'Azur.

Ils sont parfois allumés le matin, alors qu'il n'y a pas de courses. C'est pour ramasser les crottes?

Next Post Previous Post

Je reprends une partie d'un article publié par l'association Vivre en Tarentaise sur le bruit des motos, qui est très sensible aussi dans la vallée de la Roya

.. En conséquence, aussi bien en ville qu’à la campagne, des milliers de personnes sont réveillées chaque nuit ou encore agressées dans la journée par les émissions sonores de ces machines. Il est clair que leur circulation s’apparente parfois à de la provocation voire à de la délinquance. En montagne, les grands cols alpins sont fréquentés à juste titre pour la beauté des paysages traversés. Depuis une dizaine d’années, des groupes très nombreux de motards, venus de toute l’Europe, parcourent les routes alpines. Les excès de vitesse y sont très fréquents. Cette circulation massive de motos de grosses cylindrées s’accompagne de débordements sonores inacceptables pour les populations locales. Elle dégrade le caractère de nos massifs montagneux dans lesquels de nombreuses personnes viennent se ressourcer et trouver le silence. Le relief contribue hélas à la réflexion multiple des ondes sonores...

Parallèlement la pratique du cyclisme se développe sur ces routes alpines. Ce phénomène s’accélère avec l’apparition des vélos à assistance électrique. Les opérations de cols sans voitures se multiplient et les conflits d’usage augmentent entre les différents modes de déplacement. En ce qui concerne les normes il semble que toutes les motos récentes (depuis 2007) doivent être dotées d’un pot aux normes antipollution Euro3 et respecter des niveaux sonores conformes à la loi anti-bruit de 1992. Tous les deux-roues motorisés (2RM) semblent soumis à un niveau maximal d’émission sonore: 72 décibels (dB(A) jusqu’à 50 cm3, 79 dB(A) de 80 à 125 cm3, 80 dB(A) pour les plus de 500 cm3. Ces valeurs sont hélas très théoriques. De nombreuses motos de grosse cylindrée sont livrées avec des émissions entre 85 et 90 dB, voire jusqu’à 95 dB. Le niveau sonore « souhaitable ou raisonnable » serait de 70 dB à 90 km/h. Faut-il rappeler que la puissance sonore émise double tous les 3 décibels ?

En résumé, il existe des normes que nous estimons trop laxistes, et elles ne sont ni respectées ni contrôlées faute de matériel adapté.. Pourtant, ce vieux problème, qui concerne sans doute des millions de français, et qui a tendance à s’aggraver, pourrait être solutionné de façon très simple : il suffirait d’instituer un contrôle technique obligatoire et régulier pour tous les deux roues motorisés. Une norme unique de niveau sonore maximum proche de 70dB devrait être adoptée et vérifiée chaque année dans les centres de contrôle technique. Le remplacement du silencieux devrait impliquer un passage en contrôle. Ainsi les agents chargés de veiller au respect de la loi pourraient imposer une mesure, dans les centres réservés à ce jour aux automobiles, aux engins suspects de dépassement des normes. Il est probable que ces vérifications amélioreraient la sécurité de ces engins et feraient baisser le nombre d’accidents les impliquant.

article d'origine à cette adresse:http://www.vivrentarentaise.fr/dossiers/engins-motorises/127-a-propos-du-bruit-des-quads-et-des-deux-roues-motorise-s

Next Post Previous Post

25 Jul 2010

Roya Expansion Nature

Nous hébergeons maintenant nos amis de l'association Roya Expansion Nature de Breil sur Roya, qui milite actuellement contre le doublement du tunnel routier de Tende. Voici le lien: ren.roya.org

Next Post